Douleurs lombaires chroniques : Conseils, avis et recommandations pour vous aider à vivre avec

Si vous avez des douleurs dans le bas du dos qui sont réellement récurrentes, alors vous savez bien que vous devez impérativement prendre en compte cette douleur et apprendre à la gérer afin de vivre le mieux possible.

Aussi, on vous parle ci-dessous de la lombalgie chronique ou lumbago chronique. C’est-à-dire une douleur lombaire aiguë qui va vous gêner et vous faire souffrir terriblement dans le bas du dos.
 

Définition d’une douleur lombaire

Quand on vous parle d’une douleur lombaire chronique, vous vous demandez probablement ce que c’est précisément. Il faut savoir que vous n’avez qu’un aperçu limité de ce que peut être le mal de dos si vous n’avez jamais eu vous-même soit une lombalgie ou même clairement un lumbago.

Mais si vous êtes touché, vous savez alors très bien à quel point il est plus qu’essentiel de mettre la main et de dénicher un traitement douleur lombaire chronique qui soit réellement efficace.

Or avant même de soigner vos douleurs lombaires, il est important d’apprendre d’une part à reconnaître les symptômes d’un lumbago mais en plus d’identifier les causes.

Cela vous permettra d’agir de façon bien plus réfléchie sur vos problèmes de dos, évidemment.

Comment expliquer une douleur lombaire chronique ?

Du côté douleur lombaire chronique symptômes, vous allez avoir mal au dos. Et plus exactement dans le bas du dos. La douleur peut-être réduite ou intense. Voire parfois modérée. Cela va dépendre des crises de douleurs lombaires chroniques mais aussi de vous et de votre sensibilité.

Souvent, vous allez ressentir à la suite d’un mouvement brusque, un craquement et hop vous voilà avec un beau tour de rein qui va vous handicaper pendant plus jours voire plusieurs semaines (dans les cas les plus aigus).

Pour les causes, elles sont simples : vous portez une charge lourde sans faire attention, vous faites du sport et vous faites un faux mouvement, vous avez un travail physique et au cours d’une journée classique, paf, le tour de rein. On sait aussi que dans des cas beaucoup plus rares - anecdote amusante -, le simple fait de tousser peut déclencher chez les personnes sensibles un bel épisode de lombalgie.

Une fois que l’on sait tout cela, intéressons nous à la possibilité de trouver un traitement pour soulager ces crises de lumbago qui vous gênent et vous handicapent tant au quotidien.

Quels traitements pour soulager vos lombaires ?

  • Dans un premier temps, il semble essentiel de vous dire que vous n’avez pas tout intérêt à vous allonger et à faire l’aller-retour entre votre lit et votre canapé pendant plusieurs jours.
  • En effet, bien que l’idée soit de vous ménager, vous n’avez pas à rester allongé. Il est important que vous puissiez continuer à garder vos muscles en bon état. Aussi, vous allez marcher, vivre et même si vous n’allez pas courir un marathon, vous avez intérêt à vous reposer le plus possible.
  • Pour la douleur, qu’elle soit modérée ou intense, on vous recommande de consulter un médecin qui vous prescrira peut-être (rien n’est sûr) des médicaments pour réduire la douleur.
  • En la matière, plus que rares sont les cas où l’on vous fait prendre des corticoïdes. Ce sont le plus souvent anti-inflammatoires, des antalgiques ou encore des myorelaxants que l’on vous recommande le plus souvent.
  • Attention, on vous recommande d’éviter le plus possible pour soulager une lombalgie chronique douleur les séances de kinésithérapie.
  • Pour une lombalgie chronique, il est possible de consulter un kinésithérapeute mais pas en période aiguë de crise. Au contraire, cela risquerait d’amplifier la douleur.

En définitive, il est donc plus que nécessaire de certes soulager vos nerfs mis à mal par ce tour de rein mais pour cela, il est important de ne pas vous reposer complètement.

Pour prévenir, faites un sport comme la natation qui vous permettra d’avoir un dos musclé mais en douceur sans coups et actes brutaux. Côté alimentation, on vous recommande d’adopter une hygiène de vie saine. C’est important, ne l’oubliez pas.

Pour le sport, les exercices physiques (comme de la gymnastique douce) sont aussi une vraie bonne idée, sachez-le. Demandez à votre kiné ou à votre médecin de vous indiquer quels sont les mouvements que l’on vous recommande.